Trouvez un produit

Votre panier d'achat

Articles: Total:

Acheter en ligne | À notre propos | Nous Contacter

  Accueil  

Chroniques-conseils

Aperçu des chroniques-conseils

Les photographies en plein soleil

La photographie de nuit

La vidéo numérique

L'archivage

Les yeux rouges

DPI - PPI?

Les trépieds - Comment les choisir?

Archivage et Sauvegarde Numérique

Profondeur de champ

Éviter le flou de la photo

Les photographies à contre-jour

Notions de composition

Le flash

Choisir un objectif

Partir en vacances

Le filtre polarisant

Les imprimantes

Choisir un appareil numérique

L'ordinateur

Ai-je besoin d'un plein capteur?

Photoshop ou Lightroom

Choisir un objectif

Trop proche ! Trop loin ! Tête d'oeuf ou tête d'épingle ?!

 

Introduction

Vous essayez de convaincre votre famille que le point blanc sur votre photographie est bel et bien un orignal albinos, votre épouse détruit les photos d'elle qui ne l'avantage pas... hum, hum et, pour finir, vos photographies du grand prix de formule 1 semblent prises par un consommateur extrême de caféine ayant des doubles foyers. Aviez-vous le bon objectif pour la bonne circonstance? Je tenterai dans cette chronique de vous guider dans les dédales du joyeux monde de l'optique photographique.

 

De grand-angulaire à téléobjectif

 

1. Quand et pourquoi

Disons au départ qu'il n'y a pas d'objectif idéal, mais plutôt un objectif pour chaque type de photographie que nous voulons réaliser. Vous aimez la nature et ses petits détails, un objectif macro sera approprié. Vous êtes passionné d'architecture urbaine, alors un grand-angulaire deviendra votre outil privilégié. Si toutefois, les événements sportifs et les spectacles attirent votre attention, pensez plutôt à vous munir d'un super-téléobjectif.

 

2. Perspective, distorsion et compression des plans

Choisir la focale idéale peut aussi vouloir dire de bien rendre son sujet. Par exemple, réaliser un portrait avec un objectif ultra grand-angulaire de 20mm serait sûrement catastrophique pour vos relations familiales surtout s'il s'agissait de votre belle-mère. L'effet de distorsion qui en résulte donnerait l'allure «tête d'oeuf» à celle-ci et quelques kilos en plus. Par contre, l'utilisation d'un téléobjectif de base se situant entre 90 et 135mm vous donnerait une image aux proportions plus réalistes. Là où votre grand-angulaire sera toutefois utile, c'est bien lors de la réalisation de paysages. Grâce à son effet de perspective et l'étalement des plans, cet objectif vous permettra de raconter une histoire avec votre image. Par exemple, un bord de lac incluant un quai et une chaloupe en second plan, tout en ayant le pêcheur et sa prise record en premier plan et pour couronner le tout, un paysage grandiose de montagnes en arrière-plan. Toute l'information dans une seule image.

 

Dans un autre ordre d'idée, les téléobjectifs quant à eux, vous permettront d'isoler votre sujet et d'arrêter le mouvement dans le temps. Que ce soit l'athlète olympique qui se concentre au bloc de départ ou le footballeur qui subit un placage, votre oeil ira droit au sujet principal grâce au peu de profondeur de champs et à la compression des plans.

 

Également certaines photographies de paysage en début et fin de journée donnent des effets magnifiques lorsqu'elles sont réalisées au super téléobjectif (400mm et +). Exemples:

 

choisir un objectif

comment choisir un objectif pour appareil photo numérique

Effet grand-angle

Normal

choisir un objectif grand angle

telephoto objectif

Grand-angle

Telephoto

 

Focale variable ou focale fixe?

Tout un choix à faire! Certains vous diront qu'un grand-angulaire fixe est plus performant que celui d'une focale grand-angle variable, que des tests optiques prouvent qu'il n'y a plus de différences, qui croire?!

 

En réalité chaque fabricant a ses forces et ses faiblesses. Un est réputé pour ses grand-angulaires, tandis qu'un autre est très fort dans sa gamme de téléobjectifs. Par contre, tous obtiennent de bons résultats en focale variable. L'évolution technologique actuelle repousse les frontières de ce qui n'était même pas imaginable il y a de ça 5 ans seulement. Bref, tout est une question de goût et d'utilisation.

 

Vous êtes un amateur débutant? Une focale variable de base du genre 28 à 105mm vous servira à merveille.

Vous poussez un peu plus votre intérêt pour un domaine en particulier? Encore là, deux focales variables feront l'affaire, un grand-angulaire de 17 à 35mm et un téléobjectif de 70 à 210mm, selon les résultats que vous escomptez obtenir.

 

Là où tout se corse, c'est lors de besoins spécifiques tels que des prises de vue en plan rapproché, de faible intensité lumineuse, d'action rapide ou d'espace restreint. C'est ici que très souvent entrent en jeu les objectifs à focale fixe. De l'ultra grand-angulaire de 14mm, en passant par l'objectif macro jusqu'au super téléobjectif de 600mm f4, les besoins extrêmes ne sont souvent servis que par ces objectifs très particuliers.

 

Quelle qualité optique choisir?

J'oserais plutôt dire «Quel budget avez-vous et jusqu'à quel point vous êtes perfectionniste?»

 

À mon sens, si vous êtes amateur, il est plus profitable d'avoir un éventail d'objectifs couvrant un maximum de situations, et ce à un prix raisonnable. Ceci vous permettra d'explorer une multitude de possibilités de réalisation d'images tout en ayant un impact intéressant, au lieu de vous payer un seul objectif limitant vos champs d'action et de création.

 

Pour les perfectionnistes et ceux qui comptent réaliser des impressions de grand format, l'importance d'une bonne qualité optique est primordiale. C'est vraiment la seule réponse qui réussira à contenter tous ces fanatiques d'un rendu exceptionnel.

 

Il faut également compter sur la robustesse de construction de ces objectifs. La gamme dite professionnelle est vraiment très différente à cet égard, moins de plastique plus de métal.

 

Si vous avez fait la transition vers le numérique, je vous conseillerais alors d'aller tout de go vers des optiques de meilleure qualité. Pourquoi? La résolution des capteurs actuels (6 mégapixels et +) requièrent une performance supérieure de l'optique utilisée pour donner leur pleine capacité de rendement. Préférez en autres, les objectifs dédiés au numérique et corrigés pour les aberrations chromatiques.

 

Les objectifs spéciaux

Gros plan de l'intérieur d'une fleur, photo en mouvement, perspective à corriger et capteur 4/3, autant d'applications spécifiques qui requièrent un objectif spécifique! Voici quelques appellations qui vous en diront plus :

 

1. USM, IF

Ce type d'objectif possède une mise au point autofocus avec micromoteurs intrégrés à l'objectif et qui permettent des mises au point ultra-rapides et silencieuses.

 

2. ED, DG, DX

Tous des objectifs intégrant des verres à faible dispersion permettant de meilleurs résultats avec les appareils numériques. Certains ont un cercle d'image plus petit, d'autres possèdent des verres asphériques et l'ensemble des compagnies use de physique optique complexe pour réaliser des combinaisons d'éléments de verre autrement performants.

 

3. IS, VR

Un atout majeur pour le photographe d'action, le stabilisateur d'images ou anti-vibration permet de travailler sans trépied avec parfois jusqu'à l'équivalent de 3 vitesses ou ouvertures de diaphragme plus bas à main levée et ce, sans effet de bouger dans l'image. Exemples:

 

objectif sans stabilisateur - choisir

objectif avec stabilisateur - choisir

Sans stabilisateur

Avec stabilisateur

 

4. 1.5X, 2X, 3X

Les surmultiplicateurs de focale vous permettent d'augmenter la valeur focale de votre objectif. Par exemple, un téléobjectif de 200mm devient un 400mm avec le surmultiplicateur de 2x. Il faut tenir compte toutefois, que ce type d'accessoire vous fait perdre de 1 à 2 diaphragme de luminosité, donc votre ouverture maximale qui était de f2.8 se retrouve à f5.6.

 

Il est évident que cet ajout optique est moins coûteux que l'achat d'un nouvel objectif équivalent, mais il ne faut évidemment pas s'attendre à une qualité optique similaire. Mais en attendant d'avoir un peu plus de sous...

 

Exemples

 

objectif G.A asphérique

objectif macro

macro objectif appareil photo

G.A. asphérique

Macro

 

 

super téléobjectif caméras numériques

Choisir super téléobjectif

Téléobjectif à choisir

Super-téléobjectif

 

En conclusion

Vous aurez compris, que comme pour chacune des chroniques précédentes, l'image créée est la principale préoccupation d'un photographe. L'objectif utilisé n'est qu'un outil de plus pour renforcer le message véhiculé par votre image. Un objectif inapproprié, aussi performant soit-il, pourrait détruire ce message autant qu'un bon choix de focale soutiendra votre composition et l'histoire qui s'y raconte.

 

Dans la vie, se rapprocher des gens est tout aussi important que de voir grand. Il s'agit toujours de choisir les bons objectifs!

 

Allez, bonnes photos!

Avec la collaboration de Jacques Bourdages, pfe.

 

Carte et heures d'ouverture

 

239, boul. Fiset, Sorel-Tracy (Québec) J3P 3P8 | Tél: (450) 742-0907 | Téléc: (450) 742-1360 | info@photogariepy.com

Magasiner en-ligne

Appareils numériques

Flashs

Objectifs

Cartes mémoires

Trépieds

Blocs piles

 

 

 

Sacs et étuis 

Imprimantes

Scanners

Jumelles

Accessoires

Notre gamme complète

 

Impressions photo en-ligne

Impressions photo numériques

Créez vos Livres Souvenirs 

Services en magasin

Liste complète de nos services photo

 

Accueil

Carte et heures d'ouverture

Chroniques-conseils

 

sites web et site de commerce électronique eCommerce pour commerce de détail, solutions d'impressions photos et bornes photos

Tous droits réservés © 2018 Zone-Image | Politique de confidentialité